Conseil d’agglo , vous avez dit : service public ?

Jeudi dernier, se déroulait le conseil communautaire de l’agglo .image agglo

Je vous encourage vivement à aller sur son site visionner les débats enregistrés .
Bien sûr plus de 4 heures de séance risquent de décourager bon nombre d’entre vous , je vais essayer de vous donner quelques infos sur les passages les plus intéressants .
D’abord , un petit coup d’œil sur la présence de nos élus . Nous avons de la chance , ce soir là , une fois n’est pas coutume , Astaffort était représentée .

Le président Jean Dionis avait dû rameuter ses troupes ( il devait pressentir une ambiance compliquée ) , les bancs étaient plus fournis que d’habitude . Le maire de Layrac était absent comme très souvent , contrairement aux  maires des plus petites communes   très assidus .
Je comprends mieux le discours du maire de Layrac qui dans ses derniers vœux au personnel , (voir petit bleu du 12 janvier) , se dédouane de tous les couacs survenus lors des modifications de collecte d’ordures ménagères , affirmant que les élus ne sont nullement responsables . Comment pourrait il être tenu  responsable alors qu’il n’assiste pas aux réunions !!  Peut être les conséquences du cumul des mandats ?

Alors , passé l’accueil des deux nouveaux arrivants :  Castelculier et St Pierre de Clairac , passés aussi les vœux de Jean Dionis , ce sont les maires de Boé et du Passage qui montent au créneau pour critiquer sévèrement la mise en place de la nouvelle collecte des déchets  . L’ échange est vif et les reproches nombreux . Au delà des arguments de fond , c’est surtout la méthode Dionis qui est mise en cause : le manque d’écoute , le passage en force et la gouvernance à la façon d’une multinationale (sic) et non d’une collectivité où le service public devrait primer .

Une petite parenthèse pour abonder dans le sens de nos deux maires récalcitrants : le manque de préparation et de communication . Sur le bourg d’Astaffort par exemple , les bacs de regroupement ont été enlevés alors que les bacs individuels n’ont toujours pas été distribués dix jours après . Par ailleurs , sera-t-il plus rapide de collecter ces bacs devant chaque porte au lieu d’une seule fois dans le quartier : où sera l’économie ?

Je vous conseille le plaidoyer de Francis Garcia maire du Passage pour le service public .
Il insiste sur le calendrier de collecte distribué « in extremis » à sa demande mais qui pour raison d’économies sera valable tous les ans puisque non renouvelé !
Il ose aussi s’attaquer à la « vache sacrée « (sic) SUA en proposant de diminuer sa subvention pour mieux se concentrer sur la mission de notre collectivité au service de la population .

Je me rappelle un jour lointain il y a 4 ans , remplaçant ce soir là André Garros (alors maire d’Astaffort) à une réunion du bureau de l’Agglo . J’avais été le seul à voter contre la proposition d’augmentation de 100 000 € de la subvention au SUA alors que des aides de montants dérisoires à des associations moins prestigieuses étaient systématiquement refusées par souci …d’économies . Jean Dionis m’avait expliqué que je n’avais pas bien compris que la loge au stade mise à disposition de l’agglo ( avec champagne et conseillère personnelle du président pour le service) ainsi que les cartes d’entrées gratuites à l’année n’étaient distribuées aux élus que pour en faire profiter la population indirectement . Mieux vaut en rire !

Viennent ensuite les différents points à l’ordre du jour .
Tout d’abord l’installation des 2 nouveaux membres du bureau avec le rajout d’un vice président et l’indemnité qui va avec . Après les dernières élections municipales ,   il n’y avait plus  de place de vice président ni pour Astaffort ni pour Layrac alors qu’on en trouve une maintenant pour Castelculier !
Les maires de Brax et Laplume montent au créneau pour trouver cette nouvelle dépense mal venue en cette période de restrictions budgétaires .
Le fidèle lieutenant Bernard Lusset critique immédiatement ces positions « dignes du café du commerce »

Point suivant :
Rebelote pour la déclaration d’utilité publique pour la ZAC technopole de Ste Colombe .
Nouvel accrochage entre les défenseurs et les opposants à la taille du projet .
Pour les défenseurs le temps presse , et pour les opposants, il reste beaucoup de terrains libres  à l’Agropole ainsi qu’à la zone Jean Malèze sans compter toutes les friches industrielles .

Point suivant : réflexion sur la gestion et l’évolution des parkings  dans la ville d’Agen .
Je vous encourage à écouter les différentes pistes et avis sur la question . Éternelle question de la gestion privée ou publique , ainsi que la vision de la circulation dans Agen à long terme .

Et pour finir ce conseil tendu ,  l’intervention du maire de Pont du Casse en pleine contradiction . Il souhaiterait que le budget de l’agglo n’abonde plus le service transport (qui serait  payé exclusivement par les cotisations des entreprises et la vente de tickets) . Par contre   quand un propriétaire de pavillon de Pont du Casse loue une benne de 6 m3 pour tailler sa haie , il faudrait qu’il continue de payer 25 euros comme par le passé et non les 75 € du nouveau tarif qui sont encore loin du prix de revient de la prestation .

Vous voyez , même  si tout cela semble  est très anecdotique ,   même si les débats s’éternisent sur de tels sujets ils reflètent pourtant  les enjeux et les missions de notre collectivité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *